You are currently viewing Ouessant, un voyage ressourçant

Ouessant, un voyage ressourçant

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire

Morlaisien d’origine, c’est pourtant la première fois que je mets les pieds sur l’île d’Ouessant. Remarque, je ne suis revenu vivre dans la région qu’il y a deux ans seulement en étant parti à 18 ans. Depuis, je ne cesse de parcourir cette belle région dont les paysages changent tellement au fil des saisons.

Je n’ai fait que très peu d’îles en Bretagne encore mais je ne pouvais pas manquer celle de mon département dont j’avais pu déjà voir les très belles photos de tempête et les reportages de Thalassa.

Différents types de voyage peuvent convenir pour une première visite.

Certains le font en une journée, mais ça me paraît un peu court à moins d’avoir un vélo électrique, mais vous ne ferez qu’une partie car les sentiers côtiers que l’on fait à pied sont au plus près des falaises et la vue est superbe. Cela vous ne pouvez pas le voir sur les routes parallèles (ou non parfois) en vélo.

-      Information séjour (traversée en bateau, parking)

Pour ce séjour, j’ai opté pour 4 nuits en partant le lundi et en repartant le vendredi. Horaire de 16h45 au départ du Conquet et même horaire également au retour.

Réserver ses billets en ligne à l’avance une semaine avant au moins est préférable pour ne pas avoir à attendre en billetterie au port du Conquet. Il est possible de réserver dans les boutiques Penn Ar Bed qui se trouvent un peu partout en Bretagne si vous avez des problèmes pour la réservation en ligne. Toutefois, ce n’est qu’une réservation payée en ligne (pas de billet digital comme en avion par exemple) et vous devrez vous rendre au guichet du port pour imprimer vos billets avec le mail reçu avec flashcode après le paiement.

Si vous restez plusieurs jours sur l’île comme si vous restez une seule journée, il faudra vous garer dans un parking payant du Conquet. Pas possible de se garer au port directement où circule seulement les navettes, bus, et taxi. Il y a toutefois plusieurs compagnies de parking qui proposent des tarifs intéressants à la journée ou pour plusieurs jours avec navette qui vous amène directement au port.

J’ai opté pour le parking de la Tour d’Auvergne qui propose un emplacement à 5€ la journée. Réservation au téléphone nécessaire : 02.98.89.08.64

Adresse : 28 rue de la Tour d’Auvergne, Le Conquet

Attention ce parking n’accepte pas de camping-car. C’est toujours bon à savoir si vous venez avec ce moyen de locomotion.

Lorsque nous avions réservé, le gérant m’avait dit que c’était bon de venir à 16h pour le départ à 16h45. C’est en effet très bien. Ça nous a laissé le temps tranquillement d’imprimer le billet au port, mais nous étions le lundi. Il faudra peut-être prévoir une plus large marge si vous y allez le vendredi. A notre retour le vendredi soir un peu après 18h, il y avait beaucoup de monde qui prenait la navette de 18h30.

Il existe d’autres parking comme le parking des îles (pas de réservation possible mais stationnement de 280 places et acceptation des camping-car. Tarif de 9€ par véhicule, mais tarif dégressif en fonction de nombre de jours. Il y a une navette disponible

Vous trouverez la liste des parkings sur le site de l’Iroise Bretagne > ici <

A noter que la balade peut se faire en partant de Brest (du port de commerce) et ça doit être vraiment sympa pour voir une partie de la presqu’île de Crozon d’un côté et de l’autre les phares du Petit Minou à Plouzané et de Saint-Mathieu à Plougonvelin. Une traversée plus longue qui prend deux heures et demi, mais avec moins d’horaires. Il faut être matinal car les départs sont à 8h20 (+ d’horaires l’été) ! Il fera une escale ensuite au Conquet et à Molène comme tous les bateaux.

-      Information séjour (se loger - se déplacer)

Certains gîtes n’acceptent les visiteurs qu’à partir de 2 nuits, soit un week-end en arrivant le vendredi : ce qui me paraît très bien pour prendre le temps de voir toute l’île. Prendre le temps est d’ailleurs le terme qui convient lorsque l’on est sur l’île. L’île ne vit pas au ralenti, mais on a l’impression d’être détaché de tout problème et de vivre de façon décompressée, rythmé par le vent et les tempêtes. Non, ça ce n’est pas tout le temps, surtout en juin ou l’été, mais par contre, le vent ne quitte jamais l’île j’ai l’impression et les vagues qui vont avec sur les côtes déchiquetées qui font le paysage des 38km de l’île.

Plusieurs options de réservation sont possibles : booking ou airbnb.

Nous avons réservé avec un mois d’avance sur booking au Gîte de Louise.

Le séjour nous a coûté 620€ pour 4 nuits. C’est un logement de 100m2 qui peut accueillir 4 personnes facilement. Il y a deux chambres avec deux lits dans chaque dont un grand lit. Il y a également le nécessaire pour cuisiner : four, plaque de cuisson, frigo. Cafetière à filtre et nespresso ainsi qu’un lave-vaisselle et aussi une machine à laver : pratique également.

Si vous avez des questions durant votre séjour, Bernard tient la savonnerie mitoyenne la journée. Il est vraiment super sympa. Nous avons apprécié discuter avec lui et assurément que si je reviens, je réserverai chez lui.

Il est bien situé près du bourg, proche des commerces : il y a un carrefour city notamment et une poissonnerie ouverte de 11h à Midi mais pas tous les jours. Nous avons pris un jour un lieu jaune, mais ils ont aussi crabe et araignée. Il existe aussi le nouveau commerce en face du pub Ty Korn (qui appartient à ce dernier) qui vendent des produits frais de la mer également. Nous l’avons su que le jour où l’on est parti ! Ce sera pour une prochaine fois !

Pour se déplacer, vous pouvez louer des vélos dès l’arrivée au port. Différentes agences se partagent le bifteak si je puis dire. Nous avons choisi La Bicyclette qui a de jolis vélos rouges qui sont du coup présent sur quelques-unes de mes photos. Que serait Ouessant sans vélo ! Ils peuvent vous amener vos bagages là où vous loger : pratique ! Faut mieux appeler avant pour réserver : 02.98.48.81.34. Ils ont des vélos électriques, mais nous avons voulu être dans le dur et avons pris le VTC. Pas besoin forcément de VTT, car majoritairement vous roulerez sur route goudronnée. Lorsque vous arriverez sur les sentiers, mieux vaut poser le vélo et continuer à pied. Vous pouvez sans souci laisser votre vélo un peu partout sans surveillance : il n’y a pas de vol sur Ouessant. Dur de repartir à vélo sur le continent sans se faire repérer héhé ^^

N’oubliez pas de prendre le guide pratique gratuit lorsque vous serez à l’agence Penn Ar Bed (il est aussi dispo à l’office de tourisme d’Ouessant qui se trouve tout près de l’Église). Il y a de nombreuses informations sur les restaurants et commerces de l’île, mais aussi et surtout une carte assez précise de l’île. Super pratique pour les balades, qui indique précisément le nombre de kilomètres. Je vous la mets ci-dessous.

Sur trois jours complets et une demi-journée, nous avons eu le temps de bien faire le tour de l’île de jour comme de nuit.

Un séjour exceptionnel où il a fait un temps magnifique. Et avec peu de touristes en venant milieu-juin en pleine semaine du lundi au vendredi. Ouessant est un gros coup de cœur depuis que je suis revenu vivre en Bretagne. Un lieu à découvrir absolument si vous venez en Finistère. Même si en vrai la liste des lieux à voir est longue. Si vous avez vu mon Évasion en Finistère Nord, j’ai listé beaucoup de lieux que j’aime beaucoup et que j’ai découvert ou redécouvert. A chaque saison en plus il y aura une ambiance différente qui vous fera voir le paysage différemment.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires